Pourquoi le moment est-il idéal pour les Millennials d’investir ?

By Marie Toldeno

Les Millennials, nés entre 1981 et 1996, ont été confrontés à de nombreux défis. Ils ont grandi lors d’événements marquants. Il n’est donc pas étonnant que l’épargne et l’investissement en vue de la retraite n’aient pas été leur première priorité. Cependant, de nombreux milléniaux ont maintenant terminé leurs études et travaillent depuis quelques années, ce qui en fait le moment idéal pour commencer à penser à investir afin d’atteindre des objectifs financiers à long terme.

Pourquoi il est important pour les milléniaux d’investir

Investir peut sembler risqué, surtout si l’on a connu des crises financières comme celle de 2008 ou la chute des marchés en 2022. Cependant, ne pas investir comporte aussi ses propres risques. Lorsque vous investissez tôt, votre argent a plus de temps pour fructifier. Sur le long terme, les investissements en actions offrent généralement des rendements plus élevés que les comptes d’épargne ou les obligations.

Par exemple, les actions à grande capitalisation ont historiquement rapporté environ 10 % par an entre 1926 et 2020, alors que les obligations d’État à long terme ont rapporté environ 5,5 % et les bons du Trésor environ 3,3 %. En outre, comprendre qu’est-ce que les dividendes d’actions peut améliorer votre stratégie d’investissement, car les dividendes peuvent fournir un flux de revenus réguliers et contribuer au rendement global de vos investissements.

Investir sur le marché boursier permet à votre argent de fructifier et de le protéger contre l’inflation, qui peut éroder la valeur des liquidités placées sur des comptes d’épargne. Au fil du temps, la puissance de la capitalisation peut accroître votre patrimoine de manière significative. La capitalisation signifie que les intérêts ou les rendements que vous obtenez sur vos investissements génèrent leurs propres intérêts, créant ainsi un effet boule de neige. Cela peut conduire à une croissance substantielle au fil des ans, même si vous n’ajoutez pas d’argent à vos placements.

Par exemple, si vous commencez à investir 6 000 dollars par an à l’âge de 25 ans, les intérêts perçus la première année sont ajoutés à votre investissement initial. L’année suivante, vous percevez des intérêts sur le nouveau total, qui comprend l’investissement initial et les intérêts de l’année précédente. Ce processus se poursuit et, au fil du temps, votre investissement s’accroît bien plus que si vous aviez simplement épargné l’argent.

Apprenez les bases de la gestion de vos investissements

Tolérance au risque : Avant d’investir, vous devez connaître votre tolérance au risque, c’est-à-dire votre capacité et votre volonté de supporter des pertes d’investissement. Bien que le marché boursier soit généralement en hausse sur le long terme, il peut connaître de fortes baisses à court terme. Demandez-vous si vous pouvez supporter ces périodes ou si vous préférez des investissements plus sûrs.

Allocation d’actifs : Au fur et à mesure que vous construisez votre portefeuille d’investissement, décidez de la proportion d’actions par rapport à d’autres actifs tels que les obligations ou l’immobilier. Cette répartition, appelée allocation d’actifs, s’orientera probablement vers des actifs plus risqués lorsque vous êtes jeune et vers des actifs plus sûrs lorsque vous approchez de la retraite.

Investissements actifs ou passifs : Choisissez d’être un investisseur actif ou passif. Les investisseurs actifs tentent de surpasser les indices de marché tels que le S&P 500 en sélectionnant des entreprises spécifiques. L’investissement passif, ou investissement indiciel, vise à égaler les performances des grands indices et présente généralement des coûts moins élevés. Au fil du temps, les investisseurs passifs surpassent souvent les investisseurs actifs en raison de ces économies de coûts.

Diversification : La diversification consiste à répartir vos investissements sur différents actifs afin de réduire le risque. Cette approche, qui revient à « ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier », permet d’équilibrer les pertes par des gains dans d’autres domaines, ce qui se traduit par une meilleure performance globale.

Horizon temporel : Connaître son horizon temporel est essentiel pour tout plan financier. Identifiez vos principaux objectifs, tels que l’épargne-retraite ou l’éducation d’un enfant. Les objectifs à long terme (dans au moins cinq ans) impliquent généralement d’investir dans des actions, tandis que les objectifs à court terme (comme l’épargne-logement) sont mieux servis par des investissements plus sûrs, comme les comptes d’épargne à haut rendement.

Quelles sont les meilleures options d’investissement pour les jeunes ?

Actions : Pour des objectifs à long terme tels que la retraite, il est souvent préférable d’investir dans des actions. Les actions représentent une participation partielle dans une entreprise et augmentent généralement au fur et à mesure des performances de l’entreprise. Vous pouvez investir dans des actions individuellement ou par l’intermédiaire d’ETF et de fonds communs de placement.

Fonds indiciels : Les fonds indiciels, qu’il s’agisse de fonds communs de placement ou d’ETF, visent à reproduire les performances d’un indice tel que le S&P 500. Ils peuvent comprendre des actions, des obligations ou des biens immobiliers et ont généralement des frais peu élevés. Les fonds indiciels sont un excellent moyen de constituer un portefeuille diversifié tout en maintenant les frais à un niveau peu élevé.

Les ETF : Les ETF (Exchange-traded funds) détiennent un panier de titres et se tradent comme des actions. Vous pouvez investir dans des ETF d’actions, des ETF d’obligations, etc. De nombreux ETF sont passifs et suivent des indices. Ils constituent un excellent moyen de construire un portefeuille diversifié, même avec des fonds limités, car ils n’exigent généralement pas d’investissement minimum.

Fonds communs de placement : Les fonds communs de placement mettent en commun l’argent des investisseurs pour investir dans un groupe de titres tels que des actions ou des obligations. Votre investissement reflète l’ensemble des investissements du fonds. Contrairement aux ETF, les OPCVM ne sont tradés qu’une fois par jour au prix de la valeur nette d’inventaire (VNI) de clôture et nécessitent généralement un investissement minimum de quelques milliers de dollars.

Conclusion

Investir en vue de la retraite n’était peut-être pas une priorité pour les milléniaux auparavant, mais c’est maintenant le moment idéal pour commencer. En investissant tôt et régulièrement, vous pouvez tirer parti de la capitalisation pour faire fructifier votre patrimoine au fil du temps.

La diversification de vos investissements vous aide à gérer les risques et peut vous permettre d’obtenir de meilleurs résultats à long terme. Malgré les hauts et les bas des marchés, une stratégie d’investissement bien pensée et axée sur les actions peut considérablement améliorer votre avenir financier. Ne ratez pas l’occasion de construire une base financière solide et d’atteindre vos objectifs financiers.