Et si vous développiez votre propre entreprise aux USA ?

By Marie Toldeno

Les États-Unis constituent un marché parfait, avec ses centaines de millions de consommateurs. Dynamique, attractif et hétéroclite, il s’agit d’un véritable potentiel pour les entreprises qui veulent s’expatrier. De plus, l’environnement entrepreneurial aux États-Unis est particulièrement accueillant. Bien entendu, vous devez bien connaître le marché et les règlementations en vigueur pour vous y installer dans les meilleures conditions.

Les avantages d’entreprendre aux USA

Entreprendre aux États-Unis présente divers avantages pour les ressortissants étrangers.

L’esprit entrepreneurial

D’abord, l’esprit entrepreneurial est très présent en Amérique. Cette destination est un véritable eldorado pour les entrepreneurs. Quel que soit le projet, les différentes villes du pays offrent un terrain riche, dynamique et en constante évolution. Les villes de New York, de San Francisco, de Los Angeles, de Boston et de Chicago sont parmi les meilleurs endroits où il faut investir.

Des démarches de création d’entreprise simples et rapides

La création et la gestion de sociétés sont faciles en Amérique. Bien entendu, plusieurs facteurs changent selon le statut juridique choisi. Toutefois, nous pouvons affirmer que la création d’entreprise pour les étrangers est simplifiée et rapide aux États-Unis, par rapport à d’autres pays. D’ailleurs, la fiscalité est particulièrement favorable dans certains États.

entreprenariat aux USA

Un marché vaste

S’implanter aux États-Unis, c’est se lancer dans un marché particulièrement vaste et dynamique, mais stable. Plus de 300 millions de consommateurs potentiels vous attendent, dans les 50 États qui composent les États-Unis. Cela représente une véritable aubaine, quel que soit le secteur d’activité.

Vous accédez également à un important réseau de partenaires, d’investisseurs et de fournisseurs. Vous disposerez d’une main-d’œuvre qualifiée et dynamique, l’une des clés pour assurer la réussite de votre activité. Grâce à son influence et son rayonnement à l’international, une telle implantation ouvre la voie pour un développement à l’échelle mondiale.

Comment immigrer aux États-Unis pour le travail ?

Si vous voulez créer une société aux États-Unis, le visa E2 est adapté. Appelé également visa investisseur, le visa E2 est un visa non immigrant qui vous permet de vivre aux États-Unis avec votre époux(se) et vos enfants non mariés âgés de moins de 21 ans.

Bien qu’il ne soit pas un visa d’immigration, il peut être renouvelé indéfiniment. La seule condition, c’est que l’entreprise soit rentable, il s’agit du principal critère considéré lors de la demande de renouvellement de visa. Il a une durée de validité de 5 ans.

Un individu peut se voir octroyer un visa E2 s’il remplit les conditions suivantes :

  • être ressortissant d’un pays signataire d’un traité de commerce avec les USA,
  • apporter la preuve que le début d’activité de l’entreprise soit imminent,
  • investir dans une entreprise existante et opérationnelle,
  • réaliser une activité commerciale rentable,
  • investir un capital substantiel,
  • apporter les preuves pour montrer que vous possédez des fonds qui seront investis dans la société (et aussi prouver la légitimité de la provenance des fonds),
  • s’installer aux États-Unis pour développer et diriger les activités de l’entreprise,
  • s’engager à quitter le territoire américain à l’expiration de son visa.

En tant que chef d’entreprise, vous devez savoir que les avantages pour les employeurs d’embaucher avec un visa E2 sont divers. En tant qu’entrepreneur reconnu par les autorités américaines, vous serez dans votre droit d’engager du personnel sur place pour développer votre société.

Pour demander un visa E2, vous devez vous rendre auprès du consulat des États-Unis en France (ou de votre pays de résidence ou de nationalité). Si vous êtes déjà sur le territoire américain, vous pouvez faire une demande de changement de statut auprès des services d’immigration américains.

Il est important de bien se préparer pour l’entretien, notamment au niveau de la langue. Il se déroule en anglais. En général, les investisseurs suivent des cours d’anglais intensifs avant d’entamer une telle démarche pour éviter un refus. De plus, une maitrise de la langue permet de faciliter l’intégration une fois sur place, et d’assurer le développement de votre activité.

Pour les démarches d’obtention de visa E2, il est conseillé de se rapprocher d’un professionnel. Il existe maintenant des agences et des cabinets d’avocats spécialisés, qui préparent et aident dans les différentes démarches d’implantation d’une entreprise aux États-Unis.

Développer votre entreprise aux USA : les étapes à suivre

Bien que la création d’une entreprise aux USA ne soit pas particulièrement difficile, il y a quand même des étapes précises à suivre. Cela permet d’assurer la réussite de votre activité et la pérennité de votre entreprise.

Effectuer une étude de marché

Dans un premier temps, il est important de réaliser une étude du marché. Informez-vous sur les habitudes de consommation, les pratiques et la culture locale ainsi que les attentes des consommateurs. Vous trouverez la ville idéale pour vous implanter, et la meilleure manière d’entrer sur le marché.

Vous devez aussi analyser l’offre et la concurrence. Pensez à analyser les offres des concurrents directs et indirects, afin de vérifier que le marché n’est pas saturé. Cela permet également de savoir quelle approche adopter pour s’y faire facilement une place.

demander un visa E2 pour créer une société aux USA

Établir un business plan

Quand l’étude de marché est réalisée, vous devez détenir assez d’informations pour établir un business plan. Définissez votre stratégie et choisissez une zone d’implantation ainsi qu’une clientèle cible. Ce document contiendra également les détails de votre stratégie économique et commerciale.

Choisir son statut juridique

Comme lors d’une création d’entreprise en France, vous devez aussi choisir le statut juridique de votre entreprise. Cette étape est particulièrement importante, d’autant plus qu’il existe jusqu’à 15 statuts juridiques différents aux USA. La plupart des sociétés implantées sur le territoire sont néanmoins créées sous l’un de ces trois régimes :

  • le régime de la sole proprietorship (entreprise individuelle),
  • le Limited Liability Company ou LCC, l’équivalent de la SARL française qui se démarque par sa souplesse, sa facilité de création et sa fiscalité avantageuse,
  • la C-Corporation, l’équivalent de la société anonyme en France, elle est formée d’un ou de plusieurs actionnaires, responsables à la limite du montant de leurs apports.

Afin de faire le bon choix, il est conseillé de solliciter l’aide de professionnels qui connaissent bien le monde de l’entrepreneuriat et la législation américaine. L’aide d’un cabinet d’avocats spécialisé permet, par exemple, d’éviter les pièges et de trouver la forme la plus avantageuse. Différents critères sont à considérer, comme le type d’activité, le nombre d’associés, etc.

La prochaine étape est la demande de visa. Enfin, vous pouvez procéder à la création de la société, selon les étapes prévues en fonction du type de société et de l’État où vous voulez vous implanter.

Comment vous faire connaître auprès des consommateurs américains ?

Le marché américain est très prometteur, mais il est saturé. Les jeunes entreprises doivent ainsi redoubler d’efforts pour se faire connaître et se faire remarquer. D’abord, il faut se créer une identité unique et percutante. Il est possible de mettre avant une histoire et des valeurs pour créer une image de marque attrayante et authentique. Il faut aussi faire preuve d’innovation et d’audace.

La présence sur le web et dans les différents réseaux et plateformes est aussi cruciale. En général, les consommateurs américains effectuent des recherches sur le net avant de réaliser un achat. Enfin, une forte présence sur les médias, une bonne réputation sur internet et un lien avec les clients font partie des piliers d’une stratégie de communication efficace aux États-Unis.