Qu’est-ce qu’une SARL (société à responsabilité limitée) ?

By Marie Toldeno

La SARL, ou Société à Responsabilité Limitée, est l’une des formes juridiques les plus répandues en France pour créer son entreprise. Cette structure offre de nombreux avantages aux entrepreneurs souhaitant se lancer dans le monde des affaires. Dans cet article, nous allons décrire ce qu’est une SARL et ses principales caractéristiques.

Qu’est-ce qu’une SARL ?

Une SARL est une société commerciale qui présente la particularité d’être constituée d’associés dont la responsabilité financière est limitée à leurs apports au capital social. Contrairement à l’entreprise individuelle classique, où l’entrepreneur est responsable de manière illimitée sur ses biens personnels, la SARL permet de protéger le patrimoine personnel des associés en cas de difficultés financières.

Les aspects clés d’une SARL

  • Le nombre minimum d’associés est de 2 et il n’y a pas de maximum.
  • Le capital social est divisé en parts sociales. Chaque associé détient un nombre de parts proportionnel à son apport financier.
  • La gestion de la société est assurée par un ou plusieurs gérants, qui peuvent être des personnes physiques ou morales. Ils sont nommés par les associés.
  • La SARL est soumise à l’impôt sur les sociétés (IS), mais il existe des régimes fiscaux simplifiés pour certaines catégories de SARL, comme l’EIRL ou la micro-entreprise.

Quelle différence entre une SARL et une EURL ?

L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée) est en réalité une forme spécifique de SARL constituée d’un seul associé. Dans ce cas, la responsabilité financière du dirigeant est également limitée à son apport au capital social. Les règles de fonctionnement sont globalement les mêmes que pour une SARL, avec quelques spécificités liées à la présence d’un unique associé.

Avantages et inconvénients de l’EURL

Créer une EURL peut être pertinent dans plusieurs situations :

  • Si l’entrepreneur souhaite exercer son activité professionnelle seul, sans s’associer à d’autres personnes,
  • Si le projet nécessite de protéger les biens personnels du créateur d’entreprise,
  • Si le dirigeant souhaite bénéficier d’avantages fiscaux en étant soumis à l’impôt sur le revenu plutôt qu’à l’IS.

Cependant, il convient de bien peser les avantages et les inconvénients de cette forme juridique avant de se lancer.

Comment choisir entre une SARL et une autre forme juridique ?

Pour déterminer si la création d’une SARL est adaptée à votre projet, il est essentiel de prendre en compte plusieurs éléments :

  • Votre situation personnelle et professionnelle,
  • La nature de votre activité et le niveau de risque associé,
  • Le montant du capital social que vous êtes prêt à investir,
  • Les éventuelles aides financières et/ou accompagnements dont vous pouvez bénéficier.

Ainsi, la SARL convient généralement bien aux projets nécessitant la mise en commun de compétences et de capitaux, ainsi qu’aux activités présentant un certain niveau de risque financier. En revanche, si vous souhaitez exercer une activité en solo et/ou avec une responsabilité limitée, d’autres statuts juridiques pourraient être plus adaptés, comme l’EURL, la micro-entreprise ou encore l’auto-entrepreneur.

Les étapes clés pour créer une SARL

Si après avoir pesé les avantages et les inconvénients de la SARL, vous décidez de vous lancer dans la création de votre société, voici les étapes clés à suivre :

  1. Rédiger les statuts : il s’agit du document fondateur de la SARL, déterminant notamment les règles de fonctionnement de l’entreprise, la répartition des pouvoirs entre les associés et les modalités de prise de décision.
  2. Déposer le capital social auprès d’une banque ou d’un notaire : cela permet de déterminer le montant exact des apports financiers des associés et de vérifier leur existence.
  3. Enregistrer les statuts et obtenir un extrait Kbis : c’est la preuve de l’existence légale de la société et permet d’effectuer certaines démarches administratives.
  4. Effectuer les formalités légales, comme la publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ou la déclaration auprès de l’INSEE pour obtenir un numéro Siren.

Une fois ces étapes réalisées, vous serez prêt à commencer votre activité au sein de votre SARL !